11/10/2009

Saturne pisse éternel

Être ridicule, limité et froid. Décortiquant son visage de noix, aveuglée par son corps laiteux, les discours mielleux, mais le verbe m'attise. Face de prou ou de peu, de foi on dirait, on s'étale, on se ramasse, c'est pas grave c'est mon enfant. Il avait quelque chose sur les lèvres, et je connaissais les sinuosités de son visage. Happé par des bras de géant, on a serré fort, j'ai plongé la main dans un corps tendre. J'ai deviné l'abîme. Je me suis retirée, j'étais molle.

Les noms et les souvenirs se sont mêlés, le sensitif n'est plus fiable, l'argile c'est de l'argile, la salive et le sperme, kif kif bourricot. Grelotte et brêle.

Maître mandibule, sur un front bombé, tenait en son bec un mirage. J'ouvris grand la gueule pour avaler l'Homme qui croisait mon chemin. Des traces de poux, des traces de pneu, sans feu, très humide. Entre détresse et hostilité. J'abandonne, tourne le lait chaud. Passionne et contre-attaque avant la nuit. Je mélange loup et patte blanche je crie au mouton, je compte et saute puis regarde le doigt. J'oublie, j'abstracte, et Mansour et Madonne.

Qu'on m'isole qu'on m'attache qu'on me sauve qu'on me batte qu'on me touche. On sonne à la porte. J'ouvre et je ferme mais rien ne change. Mon corps ce champs de bataille où se succèdent héros et ennemis mortels comme mon ennui. Froide et de bronze perdu l'envie de chair de consanguinité et de toutes entrailles dehors et tombeau ouvert. Éthérée je m'incarne dans l'habitude et la mécanique avec un petit sourire de fille bien élevée toutes voiles dehors et tomber la neige.

Je surconsomme je perds et j'avorte, machine systématique aspirant les bébés, tu entends les cris et laisse tomber le jouet, qui fracasse le carrelage mais jamais ne se casse, couleurs primaires tranchant le blanc de la cuisine. J'aurai du, m'enfoncer le couteau à pain dans le cœur devant ma grand-mère parkinson qui me racontait paradis. J'aurai du parsemer ma côte de porc de cachets trop fort pour le cœur. Jamais l'estomac me lavait. Mais c'était sans compter.

16:55 Écrit par La Baleine dans Saturne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.