10/04/2008

H

C’est bien ça…laisse la douleur se diffuser dans ton ventre, libère ton malaise. Laisse le se propager sans opposer de résistance, il peut pénétrer chaque membre et en prendre possession, il peut chatouiller toute ta moelle épinière sans retenu, qu’il disperse ses volutes, qu’il se meut à son aise.

Libère l’incompréhension digérée par tes articulations, ne la focalise pas, détend tes muscles à l’agréable, apaise tes afflux nerveux. Desserre la mâchoire, relâche tes sourcils, ne retiens pas les tensions, ne les laisse pas t’étrangler.

Tu te dessines en contours rouges, comme un fil ininterrompu. Le sang s’empare de ton sentiment, le flux est régulé, tout est prêt à passer sous contrôle, rien ne disparaîtra, aucune inquiétude, validons, laissons, champs libre.

Car nous n’aurons ni remord ni regret, nous avons fait ce que nous sommes, aucune ablation ne sera tolérée, tu demeureras entière.

23:00 Écrit par La Baleine dans Mars | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

"nous avons fait ce que nous sommes"


ça c'est bien parlé chanté dit fait

Écrit par : n | 11/04/2008

Les commentaires sont fermés.