16/07/2007

Message télépathique à caractère pathologique

Méditation sur le symbolisme des gémeaux, le sceau de Salomon, l’hermaphrodisme et le bleu psychédélique, allez savoir pourquoi….

 

  1. Respiration en triangle, bougies en triangle et tout ce que vous pouvez en triangle…
  2. J’espace de plus en plus mes séances de masturbation, ou j’essaie moi au moins…
  3. J’essaie de ne pas faire la gueule de la vieille vache ruminante car je ressemble atrocement à ma mère.
  4. Je ne consulte mon compte rendez-vous.be qu’une seule fois par jour.
  5. Je n’envoie plus de sms-SOS à 3h du mat’ à mes « copains ».
  6. Le mantra Gayatri est mon meilleur ami si je me sens craquer.
  7. L’obsession n’est pas un sentiment légitime qui nous donne le droit de persécuter les gens qui nous aimaient bien avant.
  8. Le cannibalisme et le vampirisme ne sont pas des moyens de séduction légaux.
  9. Patience, patience, re-patience et récompense. Le temps n’est pas mon ennemi, il m’appellera demain...
  10. Je n’ai pas besoin d’être rassurée toutes les demi-heures, j’ai juste…une mémoire faillible.
  11. Je sais ce que le mot MAITHUNA veut dire, mais seulement en sanskrit.
  12. Et toi, tu sais ?

16:57 Écrit par La Baleine dans Mercure | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

mais tu as mangé végétarien trop longtemps ma parole, tu viens faire un stage pâté crème à la casa?

Écrit par : Mil' | 17/07/2007

nan j'lai vu hier
toast chèvre et lardons grillés

Écrit par : N | 17/07/2007

oui, je Sais, et m'en mord les seins de l'avoir oublié pour ce que je croyais être un don...fulgurante décochade d'un "garçon boucher" qui se voulais facteur de promesses vaniteuses de l'envoyeur renvoyé... no such adress, no such zone...just a drop of blood on your doorstep...

A avoir trop vu l'invisible on fini par ne plus accorder créance au crédit de l'infaillible temporalité...mais demain, je serais là où il n'y a plus rien, et je t'attendrai Armé d'une faux ou d'un couffin, ganté de Rose ou d'un vide écrin pour accueuillir l'inasouvie faim de fusion, Brûlée au Feu des "passons, il reviendra demain" Mais jamais ne revient ce qui n'est jamais enfui...

Tu peux bien rire, tu peux bien pleurer, ton corps se pourir, ton esprit s'allourdir...tu n'arracheras pas au néant nos soupirs, ils témoigneront à charge et anges vasseux ou démon lumineux, ne se feront pas l'avocat de notre table, le couvert fût mis etles mets rances engloutis...à re-dinner, re-dinnerais tu ?

Par dizaines, j'ai sacrifié les Scarabbés ailés devant ton autels... ils sont venu de loin et son mort en vain...car ni toi ni moi... ne seront libéré...je me vois encore, ramassant leur cadavres évidé aux ailes figée... Sacrifié pour un serment fait, il y a bien longtemps, de mourir pour leur maître à la Coiffe des deux Terre... mais qu'est-ce cela, devant l'Amour d'un Enfant ? Il casse ses jouets quand de lui ils se rient... As tu perdu crois tu ? Suis je le boucher des âmes et des corps ? Tu connais la réponse, mais tu peux bien te mentir...tu fais cela si bien !

Le dernier chat pitre fait son cirque, le Grand Rideau va bientôt Tomber, notre amie la Faucheuse.. Frapper à coeur joie...goûte...je suis Là... Tu es Là !

Écrit par : P | 13/10/2007

Tant pore elle anime ô citée... quid ? quod ? Vibre à Sion ou meurt à d'Elle... de cesse n'aurais jusqu'à ce que mort s'en suive d'aimer.

jetés en pâture, mémoire figée d'instant précieux qui prolongent un peu leurs vies éphémères au gré des lignes non-chialament déposées aux yeux voyeurisant et bandant d'envie et de peur des lecteurs vascillant entre waow et beurk...trous du C ou C du trou, l'histoire ne le dit pas...ni la grande ni la petite... passants inutiles aux passages déja oubliés... allez, rincez vous le dard ou la raie... je vous pisse au C gentes gens qui voudraient bien à voir l'air, mais qui n'ont pas d'ère du tout !

I closed both locks below my "widow", i close both blinds and turned "a" way...sometimes, endings aren't so simple, some times good bail out's the only "day"...(to underlined linking park)


No wonder if I can't get my coke out of lines, no borders, no limits, the only rule... can you get out of yourself to do the same ? Do you all play your live on dices'faces ? Or do you "word" ur dreams on white carpets of ur pages ?

let me fuckin' introduce my "salve" ,aie am the fuckin" bas-tard who F.... "n love ya all...really, I do.

Mil... ? My Lady Run black .. ? Welcome to the fan..don't blow it out, en joie... chronicles of two deads beaux dis...whish u "dites" light...hmmmmm?!

Thx to Sémiramis, to immorteliser des in stand intimes, jetés aux 4 vents... à moins qu'il ne furent 5... mais ne compte pas sur eux pour nous payer une couronne de pisse-en-lit lors de nostre en-terre-ment... ils n'ont que dix doigts pour compter l'infini.

Allez, bon rinçage de gueule, moi c'est jupiler, et comme disait l'autre taré sur un com précédent, les zob savent pour-quoi!

euh, j'oublais...je vous merde chaleureusement. Vous aussi ? ah bon !

Gloria Victis


P comme D

Écrit par : P.G.mail.nowhere | 09/06/2008

Les commentaires sont fermés.