11/07/2007

Ceci n'est pas un message

Ceci est un endroit abandonné

Ou je ne parle plus de mon sort

Ou je n’offre plus de vue sur ma boîte crânienne

Ceci est un lieu paisible

Ou règne la paix et l’ennui

Ceci est un lieu sec

Ou personne ne s’abreuve

Ou les sujets sont souvent mal conjugués

Un lieu qui vieillit, qui perd en peau

Ou le blanc hospitalier gagne du terrain

Ceci n’est même pas un lieu

Endroit virtuel et égocentrique

Ou l’information mitraille la masse

Ceci est un lieu de mensonge

Et nous mourrons tous étouffés par nos gourmandises

Cependant nous danserons, affolés, importants

Car c’est tout ce que nous avons retenu de nos existences futiles

Les omoplates sont toujours coincées dans le béton

Les sifflements persistants dans une poitrine sèche

Je n’ai qu’une rivière de sang dans le cerveau

Mon mental est un champs de bataille

Avec des guerriers castrés, des princes aux bites énormes

Et sans couille aucune

Je suis l’enfant attardé d’une secte nihiliste aujourd’hui éteinte

La part de folie d’un génie suicidaire méconnu

Les mots entre les lignes d’une sordide histoire

12:59 Écrit par La Baleine dans Mars | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

l'espace entre les lignes
est le vide qui donne accès
à toutes les lignes autres

Écrit par : N. | 12/07/2007

Les commentaires sont fermés.