24/03/2007

Mémoire défaillante?

N’oublie pas Putride,

 

Si par un beau matin printanier les oiseaux semblent chanter

Et queue je t’invite à boire un thé

Et que dans un élan inconscient tu me tends ta joue pour la baiser

Ne me fais pas confiance

 

Tu peux jouer avec tes allumettes

Mai n’oublie pas la couleur de MON noyau

 

Reste loin même de mon ombre

Ou je jouerai à faire des poupées

Avec tes boyaux

Ta gorge à broyer à mes chiens

00:18 Écrit par La Baleine dans Mars | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.